La VAE, pour qui, pourquoi et comment ?

La VAE, un outil simple et rapide, servi par un dispositif collectif efficace

La VAE, une seconde voie d’accès au diplôme : des salariés de l’entreprise ont plus d’un an d’expérience dans leur fonction actuelle, mais pas de diplôme correspondant ?

La VAE est l’outil qu’il vous faut !

  • Un outil d’actualité, adapté à l’obligation triennale de négociation sur la Gestion des Compétences

Le cadre juridique renouvelé en 2005 par la Loi de programmation pour la cohésion sociale, impose aux entreprises de plus de 300 salariés de réfléchir, à défaut de l’anticiper, le développement des compétences de leurs salariés. Par la place centrale qu’elle donne à la notion de « compétence », la VAE permet de remplir cette obligation, en situant le débat sur le terrain de salariés.

  • Un outil de modulation, utile à la réflexion de l’entreprise sur les parcours et la professionnalisation des salariés

A l’heure où de nombreux DRH doivent répondre quasi-simultanément à des demandes en apparence contradictoires – développer le « capital compétences » de l’organisation, mais aussi mettre en place des projets de mobilité externes -, la VAE apparaît comme un outil consensuel, vecteur de professionnalisation des parcours internes, en fonction des compétences ciblées par l’entreprise comme constitutives de ses métiers de demain, mais aussi externes par sa capacité à « penser » des parcours de reconversion réalistes, via l’identification des « compétences transverses »  des salariés concernés.

  • Un outil de motivation, vecteur de renforcement pour les collaborateurs de l’entreprise

Signant la fin du monopole écrasant de la formation initiale en matière de certification, la VAE permet la reconnaissance d’un parcours dans l’entreprise ; plus profondément, elle sert aussi la reconnaissance de soi, par la prise de conscience d’une expérience concrète enfin considérée. C’est un axe de développement fort de la motivation professionnelle et de la fidélisation à l’entreprise.

  • Un outil de consensus, utile au renforcement du dialogue social dans l’entreprise 

Outil de la Gestion des Compétences, la VAE permet d’ouvrir des discussions objectivées et concrètes entre partenaires sociaux, sur l’évolution des métiers de demain et sur le « capital compétences » de l’organisation. Contribuant à nourrir plusieurs des axes de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE), elle est un levier de développement du dialogue social, et de la réconciliation entre performance économique et performance sociale

Le saviez-vous ?

La VAE est l’aboutissement d’un long cheminement des pouvoirs publics en France, cheminement initié au siècle dernier, avec la création du titre d’Ingénieur diplômé par l’Etat ou Ingénieur « DPE ». L’ambition était de reconnaître le parcours de techniciens autodidactes ayant gravi les échelons dans leur entreprise.


Notre entreprise est certifiée

certification-qualiopi

La VAE est un outil qui permet…

…à l’entreprise

Confrontée à une évolution permanente de ses métiers d’opérer une objectivation du « socle de compétences » dont elle dispose.

… au salarié

Sans diplôme, mais disposant d’une réelle expérience, de la faire reconnaître et d’obtenir un diplôme correspondant reconnu par l’Etat.

En utilisant la VAE…

l’entreprise peut

  • Travailler la cohésion de son corps social
  • Outiller opérationnellement sa GEPP
  • Encourager la mobilité interne / anticiper un projet de restructuration
  • Valoriser le capital de l’entreprise
  • Optimiser ses coûts de formation

le salarié peut…

  • Réfléchir, en accord avec son employeur, son parcours dans ou en dehors de l’entreprise
  • Obtenir la juste reconnaissance de ses compétences professionnelles
  • Les compléter – si nécessaire – pour obtenir une certification reconnue par l’Etat (Education Nationale ou autres ministères), sans limite de temps pour obtenir ce complément
  • Développer sa mobilité professionnelle, en s’engageant plus facilement dans un nouveau projet professionnel et en renforçant son image auprès de futurs employeurs, internes ou externes

Pour réussir son projet de VAE…

l’entreprise doit…

  • Définir un sponsor du projet au sein de l’organe de direction
  • Associer les représentants du personnel au projet
  • Garantir une information homogène à l’ensemble du corps social de l’entreprise
  • Piloter le dispositif comme un projet d’entreprise
  • Articuler VAE, formation et politique de gestion des carrières

le salarié doit…

  • Disposer d’un an d’expérience dans l’exercice de son métier
  • En faire la demande auprès d’un organisme mandaté par le ministère proposant la certification visée (exemples de la DREETS, DAVA, etc.)
  • Préparer un dossier détaillant l’expérience développée, et présenté à un jury professionnel
  • Démontrer ce qu’il sait faire, lors de l’observation d’une situation de travail reconstituée, ou lors du présentation à l’oral d’un dossier préalablement préparé.